Posted on Mai 12, 2012 in Actualités

Nicolas de Leyde (vers 1430-1473) considéré, avec Claus Sluter, comme le plus grand sculpteur de la fin du Moyen Âge au nord des Alpes, porte sur le monde un « regard moderne », affranchi des conventions que la commande religieuse imposait depuis des siècles à la représentation du visage et aux mouvements du corps. Roland Recht, de l’Académie des inscriptions et belles lettres, évoque l’extraordinaire personnalité de cet artiste européen – presque oublié- et le formidable retentissement de son art.

Découvrez l’entretien avec Roland Recht sur Nicolas de Leyde, sur le site de Canal Académie.