Posted on Déc 26, 2010 in Livres

Le livre enluminé
L’image médiévale
Paris,  Éditions de la RMN, septembre 2010

Précieux et fragiles, les livres manuscrits demeurent protégés dans les réserves des bibliothèques, laissant méconnu tout un pan d’ l’histoire  de l’art. En réunissant des exemples parfois célèbres, le plus souvent peu connus, allant du Ve et XVe siècle, Roland Recht nous révèle le monde de l’enluminure médiévale.

Donnant la priorité aux œuvres, restituées à l’aide de reproductions d’une grande qualité, Roland Recht les accompagne d’un texte à la fois informé et sensible. Les miniatures qui ornent les manuscrits  sont non seulement considérées ici sous leur aspect « documentaire » – qui nous renseigne sur la mentalité et la spiritualité médiévales – mais surtout en tant qu’œuvres d’art. Le parcours que propose l’auteur n’est pas chronologique. En premier lieu, il éclaire la signification du livre et des images, puis il insiste sur l’importance du couple commanditaire – peintre auquel on doit ces grandes créations de l’art de tous les temps. Roland Recht aborde ensuite les singularités de l’enluminure médiévale, successivement par l’étude de l’ornement, de l’expression et de l’espace. D’abord simple accompagnement du texte, la peinture dans le livre finit par occuper une place croissante sur la page, au point de mobiliser toujours davantage l’attention du lecteur sur elle, sur ses audaces colorées, sur l’inventivité  dont elle témoigne, sur le sens qu’elle véhicule. Ce livre raconte comment, dans l’Occident médiéval, l’art visuel est né à partir de l’écrit, puis a rivalisé avec lui pour, en fin de compte, s’en émanciper.

(Extrait de la quatrième de couverture)

Cet ouvrage est disponible sur le site de la Réunion des musées nationaux.