Posted on Déc 25, 2010 in Livres

Le croire et le voir
L’art des cathédrales (XIIème-XVème siècle)
Paris, Editions Gallimard, collection Bibliothèque des Histoires, 2006
(Première édition de 1999)

Roland Recht propose une nouvelle définition de l’art des cathédrales, en montrant d’abord qu’il est contemporain d’un besoin de voir pour croire dont témoignent, entre la fin du XIIe siècle et le début du XIIIe, l’élévation de l’hostie au moment de la consécration, l’exposition et la multiplication des reliques, mais aussi la visibilité de l’activité évangélique de saint François ou encore les développements que connaît alors la science optique, s’inspirant des traités grecs et arabes antérieurs. L’architecture des cathédrales devient le support d’une profusion d’images qui rendent visibles les enseignements de l’Écriture, tout en étant traitée elle-même comme une image, sollicitant incessamment le regard, à la faveur du pouvoir naissant des maîtres d’œuvre qui se soucient d’en augmenter les valeurs visuelles, par exemple avec les moyens de la polychromie.
L’analyse des conséquences de ce changement sur l’ensemble des œuvres, dans la sculpture qui gagne en expressivité, dans l’orfèvrerie qui met en scène les reliquaires et dans la composition des vitraux, mais aussi et surtout dans la structure des grands édifices caractéristiques – Saint-Denis, Chartres, Bourges -, débouche sur une nouvelle interprétation de l’espace de la cathédrale qui en renouvelle entièrement notre appréhension.